Le Sildeshare suivant donne une petite explication des questions de vie privée et de réputation dans les espaces publics médiatisés.

Selon l’article « Social Network Sites : Public, Private, or What ? » de danah boyd, les réseaux sociaux sont des espaces publics. Les quatre caractéristiques de tels espaces sont : la persistance, la facilité de recherche (searchability), la « copiabilité » et l’auditoire invisible. Le jeune geek ne résiste plus dans ce monde de réseaux sociaux. Il se comporte comme quelqu’un qui entre dans une bibliothèque publique en maillot de bain. De par sa mauvaise conduite, il détruit sa vie privée et son intimité. Sachant que sur le cyberespace, « ce qu’une personne a dit à quinze ans demeure accessible quand elle arrive à trente » (1). Aussi, il y a un grand nombre de personnes qui peuvent avoir accès à l’information personnelle (infographie 1). Et, l’ami que le jeune ne connaît pas peut être un prédateur sexuel. Certains parents pensent que la solution est de multiplier les identités de leurs ados, mais ce n’est pas la solution. Les enseignants et les parents ont un rôle important d’accompagnement pour montrer aux jeunes comment bien utiliser le web social.

Infographie 1.

Regardez cette vidéo pour voir ou ce que la mauvaise utilisation de Facebook peut mener (http://www.rtl.be/videos/video/144747.aspx). On vit une transition culturelle, il faut que les parents et les enseignants s’adaptent intelligemment dans cette fracture générationnelle et gardent espoir pour l’avenir de notre société numérique.

Références :

1-http://benhur.teluq.uquebec.ca/SPIP/inf6107/spip.php?article=73&rubrique=10

Publicités