WordPress.com abrite plus de 14 millions de blogues. C’est un modèle économique freemium. Il offre un service gratuit (free) et une possibilité d’acheter des fonctionnalités évoluées payantes (premium). Ce blogue est fondé sur deux technologies portables : la base de données MySQL et le langage de programmation PHP. Ces pages web sont structurées au niveau du code HTML. Il est gratuit et extensible. Il permet de supporter de grands pics de trafic (comme ceux qui font suite à un passage télévisé). Il permet un espace de stockage de trois gigaoctets. Il dispose de fonctionnalités (http://benhur.teluq.uquebec.ca/SPIP/inf6107/spip.php?article=58&rubrique=7) comme : les rétroliens (pingback, trackback) et la mise à disposition d’un flux de syndication. Il offre un ensemble d’API, de plugins et de Widgets. Un plugin est une extension du blogue. Le plugin ajoute des fonctionnalités. Un widget est un plugin « d’habillage » du blogue. WordPress.com dispose d’une documentation en ligne sous le nom de Codex (sur codex.wordpress.org). Il a un forum permettant l’obtention de l’aide : http://wordpress.org/support. Il est disponible dans une multitude de langues. La page http://codex.wordpress.org/WordPress_in_Your_Language précise les différentes traductions disponibles. Il offre un accès sécurisé de modèle SSL (Secure Socket Layer garantit la sécurité des communications en authentifiant les ordinateurs et internautes et en cryptant les informations : https://wordpress.com). Il a un appui d’une communauté open source. Ses développeurs échangent dans une liste d’expansion appelée wp-hackers, dont une archive est disponible sur : http://lists.automattic.com/pipermail/wp-hackers/.  Microsoft a fait le choix, en septembre 2010, de migrer sa plate-forme de blogues Windows Live Spaces vers WordPress.com.

Référence :

(1)- François-Xavier BoisLaurence Bois, WordPress 3 pour le blogueur efficace, Eyrolles, 2010.

Publicités