« Le photoblogue est une variation sur le blogue dont la photographie constitue la majorité des « entrées». En fait, le photoblogue affiche des photos qui sont parfois accompagnées par de courtes descriptions, parfois non » (1). « Tout comme le blogue, le photoblogue affiche une temporalité à chaque entrée (photos) soumise et se développe aussi dans une temporalité vers l’avant. Dans un cas comme dans l’autre, mentionnons comment certains blogues sont capables de franchir les frontières des pays et nous permettent de constater à quel point le photoblogue a un avantage sémantique sur le blogue, puisque l’image parle souvent un langage universel » (1).

La promotion du vélo urbain a été propagée plus facilement et plus rapidement par Monsieur vélo. C’est « Mikael Colville-Andersen, le blogueur de Copenhagenize.com et fondateur des blogues Cycle Chic http://www.copenhagenize.com/ » (2). « Il est l’homme derrière les blogues très connus et respectés du mouvement Cycle Chic et de Copenhagenize.com. » (2). « Montréal s’est joint le 2 juin dernier au mouvement mondial des blogues Cycle Chic, adoptés par 36 villes, dont Copenhague et Barcelone » (3). Selon le site velo.qc.ca/fr, Montréal Cycle Chic est « le blogue en vogue! Coup d’oeil sur une ville où le vélo est mode de vie ». Les photoblogueurs de Montréal Cycle Chic sont des blogueurs s’exprimant de par la publication de photos des cyclistes. Avec plus d’une centaine de photos, il est suivi par plus de 700 personnes sur Facebook. « En quelques semaines, plus de 11 000 visiteurs ont visité ce blogue » (3).

Pour le communicationnel, ce genre de réseau social dynamique concourt à la décision de continuer à utiliser le vélo urbain. Il donne une place spécifique pour les photoblogueurs. Le succès de ce genre de blogue passe par l’aptitude des photoblogeurs à évoluer avec le public. Pour ce faire, ils doivent établir une passion pour le vélo par de belles photos et principalement ils doivent se montrer professionnels.

Publicités